Littérature pour la jeunesse

Des albums, des romans, des mangas, des bandes-dessinées, des documentaires... pour la jeunesse. Attaboy!

dimanche 16 octobre 2011

Dans la mer il y a des crocodiles


Dans la mer il y a des crocodiles de Fabio Geda 
Le secret de Chanda d'Alan Stratton
Mon bel oranger de José Mauro de Vasconcelos


Il y a eu l’époque où il était possible d’acheter des petits Chinois. Notre idée de la Chine était alors complètement erronée. Notre vision du monde a-t-elle réellement évolué?

On a cru que la télévision et les journaux arrangeraient les choses et pourtant… certaines croyances continuent de sévir contre toute logique :
Les enfants africains sont très maigres et possèdent un gros ventre.
Les enfants français se mangent des claques sur la gueule pour un oui ou pour un non.
Les enfants américains sont obèses.
Les enfants belges boivent de la bière dans leur biberon.
Les enfants mexicains mendient dans la rue pour aider leurs parents.
J’ai même entendu dire que les enfants canadiens vivent dans des cabanes en érable.

Les préjugés sont tenaces, certaines images empruntées aux reportages de Vision Mondiale sont indécrottables. On a beau savoir que ce n’est pas comme ça que ça se passe, on y revient toujours malgré nous. Notre imagination est paralysée par les images de la télévision.

Heureusement que les livres sont là! Grâce à eux, nous devenons moins cons, moins racistes, moins « je-l’ai-vu-à-la-télé ».

Certains romans me ravissent parce qu’ils s’attaquent aux niaiseries qui flottent dans ma tête. Je viens de terminer le très beau livre de Fabio Geda « Dans la mer il y a des crocodiles » qui raconte l’histoire vraie d’un garçon de 10 ans qui quitte l’Afghanistan pour fuir le régime des talibans. Avec lui, on voyage au Pakistan, en Iran, en Turquie, en Grèce et on aboutit en Italie. Avec lui, on goûte, on renifle, on travaille, on se cache, on aime, on perd et on survit. Cette histoire m’inspire un grand respect pour les Afghans et tous les clandestins qui fuient et qui cherchent en même temps. Cette histoire enrichit ma connaissance du monde.

Je pense aussi au très beau roman d’Alan Stratton, « Le secret de Chanda ». Il raconte le quotidien d’une jeune adolescente qui vit au cœur de l’Afrique. Une histoire touchante qui souligne des valeurs telles l’entraide, l’amitié, la vérité et la confiance. Un récit tissé serré comme une famille réunie autour d’un des leurs qui va mourir d’une maladie incurable. Cette histoire élargit ma conscience.